dimanche 2 août 2015

Des Témoignages des enseignants et des éducateurs



En tant qu’infirmière spécialisée en addictologie, je suis présente, depuis de nombreuses années, dans des établissements scolaires de la région de Boulogne/Mer, à propos de la lutte contre le tabagisme.
Lors de ces moments privilégiés et réguliers avec les élèves, aussi bien en écoles primaires qu’en collèges, je pratiquais un peu la Communication Bienveillante que j’avais connue lors de stages fréquents et divers.
J’ai eu l’opportunité de participer à un stage de formation PPLV, avec la formatrice Jacquie. C’était en juin 2014, à Marquise.
Et là, j’ai été enthousiasmée, non seulement par cette formation entièrement interactive,
mais par la découverte de la méthode Prêt Pour La Vie. Je trouvais enfin une méthode qui répondait à mes besoins : clarté, efficacité, dans les moindres détails.
Cet outil précieux m’aide lors de mes séances dans les classes où je me rends une fois par semaine : classes de CM1, CM2, classes d’IME, classes de 5ème de collèges.
J’ai mis en application la méthode PPLV dans 3 Etablissements, en collaboration avec plusieurs éducateurs.
A l’IME de Wimille, je rencontre des enfants de 7-8 ans en difficultés. La méthode PPLV leur permet de se valoriser en la pratiquent de façon vive et positive et en développant leurs besoins.
Aujourd’hui, ils arrivent à exprimer leurs demandes seuls, avec de résultats très positifs, par exemple une des demandes exprimée à la maison : « pouvez-vous respectez mon sommeil, car j’ai besoin de repos ? »
Dans cet établissement, je participe à la refonte du Projet d’établissement, en intégrant la méthode PPLV.
J’interviens sur 3 groupes d’enfants, sur les 4 étapes de la Communication Bienveillante, insistant sur les sentiments et les besoins. Et nous constatons que des enfants ( ados de 14-15 ans) font en sorte que les enseignants entendent leurs besoins.
A la Maison des Ados, à Boulogne/Mer, où problèmes de harcèlement, problèmes familiaux tels que séparation, sont évoqués,  j’anime des ateliers où j’utilise avec beaucoup de satisfactions et de retours les cartes Sentiments-Besoins et les Fiches de la méthode PPLV.
Aujourd’hui, dans les établissements dans lesquels j’interviens, j’utilise la méthode PPLV d’une façon régulière et continue autour de la gestion des problématiques rencontrées. Ces cartes sont devenues un outil au quotidien.

Patricia Savouret-Joly





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire